Les Troubles Menstruels

Entendons-nous : si tu as l’impression que quelque chose ne va pas, que tu te sens mal ou que tu ressens des douleurs, il vaut mieux que tu ailles consulter ton médecin.

À certaines périodes de la vie, il n’est pas rare d’avoir un cycle irrégulier. C’est tout à fait anodin. Notre corps n’est pas une machine. Les cycles fluctuants n’ont rien d’anormal et ne doivent pas être source d’inquiétude. À l’adolescence ou à la ménopause, par exemple, les hormones sont souvent à l’origine de ces irrégularités. Au quotidien, le stress (entre autres) peut perturber le cycle. Un cycle est irrégulier lorsqu’il dure moins de 23 jours ou plus de 35 jours. Un cycle sain ne doit pas varier de plus de huit jours au sein de la même année.

Les règles

En principe, il n’y a pas lieu de s’inquiéter à chaque irrégularité, mais il vaut mieux demander conseil à ton médecin si les cas de figure suivants se présentent de façon récurrente.

  • Tes règles s’arrêtent sans raison apparente et Daysy ne te dit pas que tu es potentiellement enceinte, ou ton test de grossesse est négatif.
  • Tu fais du spotting ou tu as des saignements en dehors des règles pour la première fois.
  • Tu as tes règles très souvent et de façon irrégulière, et elles ne suivent aucun schéma particulier.
  • Tes règles sont souvent irrégulières.
  • Tes règles durent plus de 7 jours.
  • Tes règles sont vraiment peu abondantes.
    • (plus courtes que la moyenne individuelle)
    • (tu changes moins de serviette ou de tampon que d’habitude)
  • Tes règles sont peu abondantes et tu as du mal à avoir des enfants. 
  • Tu saignes après avoir eu un rapport sexuel.
  • Tes règles sont très abondantes (par exemple, tu dois changer de tampon toutes les heures) ou elles durent plus longtemps que d’habitude.
  • Tes règles s’arrêtent après avoir été irrégulières.

Pour établir un diagnostic, ton médecin te posera des questions détaillées sur ton cycle et tes antécédents médicaux (c’est ce qu’on appelle l’anamnèse). Daysy, avec l’enregistrement de ta courbe de température, fonctionne un peu comme un journal de ton cycle. Tu disposes ainsi d’informations importantes que tu peux communiquer à ton médecin.

Le cycle

Tu as sans doute déjà lu qu’un cycle « normal » durait 28 jours. Dans les faits, aucun cycle ne dure exactement 28 jours de manière régulière. Chez certaines femmes, le cycle peut durer 35 jours, chez d’autres seulement 25 jours. Parfois la durée du cycle varie d’un mois à l’autre. Cela est tout à fait normal et ne reflète pas forcément l’état de ta fertilité. À noter, le stress et la maladie peuvent raccourcir la durée du cycle ou la rallonger. Comme nous l’avons dit plus haut, un cycle de 23 à 35 jours est tout à fait acceptable. Cependant, si ton cycle dure constamment moins de 23 jours ou plus de 35 jours, il vaut mieux que tu en parles à ton gynécologue.

Phase pré-ovulatoire courte (avant la hausse de la température)

Si l’ovulation a lieu au plus tard le 10e jour du cycle, cela peut signifier que le corps a produit un ovule prématuré. Dans la plupart des cas, cet ovule n’a pas atteint sa croissance maximale et il est donc infertile. Si tu souhaites tomber enceinte et que tu constates que la première phase de ton cycle est plutôt courte, fais-toi suivre par ton gynécologue.

Phase pré-ovulatoire longue (avant la hausse de la température)

Si la première phase de ton cycle dure longtemps, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Lorsque la durée de cycle est de 35 jours, la phase pré-ovulatoire dure environ 21 jours. Le stress peut (même inconsciemment) prolonger cette phase, que cela soit dû à un effort intense, un rhume, un voyage ou un examen. Cela n’aura pas nécessairement un impact sur ta fertilité. Bien souvent, cela veut tout simplement dire que l’ovulation va être repoussée de quelques jours. Si l’ovulation a lieu plus tard que prévu, tes règles vont également être décalées.

La deuxième phase du cycle n’est jamais longue (phase post-ovulatoire)

Elle ne peut pas être prolongée. Si l’ovulation a eu lieu, cette phase dure entre 10 et 16 jours. Si elle dure plus de 18 jours, Daysy signale une grossesse potentielle. Cependant, l’ovulation peut ne pas se produire dans certains cycles. Dans ces cycles anovulatoires, il n’y a pas de deuxième phase. Dans ce cas, Daysy affiche un indicateur rouge ou jaune (probablement fertile) tout au long du cycle, car l’appareil continue d’anticiper l’ovulation.

Phase post-ovulatoire courte (après la hausse de la température)

Si la période qui s’étend entre l’ovulation et le premier jour des règles dure moins de 10 jours, il peut être plus difficile de tomber enceinte. En termes médicaux, on parle d’« insuffisance lutéale » lorsque le corps sécrète trop peu d’hormone progestative au niveau du corps jaune (progestérone). Non seulement la progestérone fait augmenter la température basale après l’ovulation, mais elle permet également à la muqueuse utérine de rester bien droite, afin que l’ovule fécondé puisse s’implanter correctement.

Comment puis-je savoir dans quelle phase du cycle je me trouve ?

Daysy te permet de suivre ta température basale, les phases de ton cycle et les courbes associées sur un graphique au sein de l’application DaysyDay. Tu peux identifier très clairement la première et la deuxième phases de ton cycle en te basant sur le changement de température (voir graphique). Les lignes de référence pré-ovulatoire et post-ovulatoire indiquent les températures moyennes de la première et de la deuxième phases.

Daysy 2.0 - ton moniteur de fertilité personnel
299.00 EUR

Incl. TVA et frais de transport - Produit disponible - délai de livraison: 2-3 jours*

Daisy calcule ta période de fertilité : Ton état de fertilité va être affiché soit en rouge (vous êtres fertile) soit ...